Banque française : les grandes tendances

0

Dans les prochaines semaines, les banques devront publier leurs résultats annuels. Comme à l’échelle internationale,  les banques ont profité de l’effet Trump sur le moral des investisseurs. C’est d’ailleurs au tour de BNP Paribas de faire le premier pas ce mardi qui vient en révélant ses chiffres.

Banques françaises et l’effet Trump

Les banques françaises ont agréablement profité de l’effet Trump qui a d’ailleurs porté des résultats positifs sur les Banques de Financement et d’Investissement ou BFI. Par rapport au quatrième trimestre 2015, les chiffres sont largement supérieurs.

Le candidat républicain a proposé des projets de déréglementation du secteur et de relance grâce à une politique de grands travaux et par le biais de la réduction des impôts. Toutes ces actions ont incité les investisseurs à ouvrir grand leur point de vue et leur optimisme.

« Le phénomène qui profite aux banques de financement est la crainte de la remontée des taux qui incite les entreprises à emprunter sur les marchés. »

Différemment des banques américaines, les banques françaises n’arrivent pas à éclaircir leur horizon réglementaire. Étant donné que les résultats des négociations du Comité de Bâle sont encore incertains, l’avenir reste encore inconnu.

Banques françaises : la pression ne retombe pas

C’est surtout le niveau des taux d’intérêt qui a pénalisé le revenu de la banque du détail qui devrait garder sa position durant le quatrième trimestre. Durant la fin d’année 2016, on a pu remarquer une activité soutenue qui est surtout causée par la crainte d’une remontée des taux de crédit.

La banque du crédit agricole a récemment annoncé une dépréciation d’écart d’acquisition de sa filiale LCL qui a été touché par la renégociation des prêts immobiliers. De son côté, la Banque Postale a, lui aussi, subit un taux largement bas.

Les banques mettent  le cap sur le numérique car il offre de nouveaux horizons d’application. Tous les établissements foncent sur ce côté afin de pouvoir augmenter de façon considérable leurs ventes en ligne.

Adrien Carbaliau

Ingénieur financier et titulaire d’une maîtrise en finance de marché, Adrien Carbaliau suit le secteur de l'épargne Chez Liafa depuis début 2016.
Il écrit donc pour Liafa.fr pour informer le Public des dernières actualités sur l'immobilier et le monde de la Finance ou de la Banque, plus particulièrement en France...
Adrien Carbaliau
Partager >>