Banques européennes : Les résultats d’essais de durabilités

0

Bien que les analystes financiers aient passé à un essai des commerces des banques européennes, puisque maintenant, il semblait évident que les pertes entraînées par le Brexit ne sont toujours pas mesurées. En vérité, les résultats du stress test sont des éléments à menacer les promoteurs. Pourtant au moins à présent, on peut envisager des solutions à l’encontre de la ruine rapide du marché…

Banques : un commerce investisseur au commencement, pourtant qui descend très vite

À l’ouverture du commerce et du stress test, les techniciens étaient contents du résultat. La majorité des banques constateraient une minime réduction.

Les banques qui étaient déjà en désagréable situation avant le commencement du test n’introduit évidemment pas en ligne de compte. Et pourtant, elles le devraient, puisque malgré les suppositions, elles n’ont pas manqué avantageusement de points au début. Pourtant rapidement les analystes ont déçu. La majorité des banques ayant débuté avec 0,22 % de perte finiraient avec 1,79 %. Après cette constatation, les techniciens sont authentiques, le taux bas et la minime rentabilité du secteur bancaire sont déconcertants.

Banques : faut-il empêcher la Société Générale et UniCrédit?

On peut dire que le Brexit n’a pas été sans résultat, puisque pas mal de banques se sont à peine rétablies. Et celles qui ont le plus enduré de ce stress test sont la banque Société Générale et UniCredit. Ces dernières arrivent même dans le maximum des 5,5 % de ratio. C’est l’indice qu’avoir un capital particulier important ne peut pas éviter les banques de s’affaiblir dans le rouge en cas de défaite du commerce. Et les défauts de ces agences ne font que lancer. Avec une perte particulière de 1,4 % et -9,4 % à la fin du commerce, il ne cherche plus de sensibiliser des bailleurs de fonds.

Adrien Carbaliau

Adrien Carbaliau

Ingénieur financier et titulaire d’une maîtrise en finance de marché, Adrien Carbaliau suit le secteur de l'épargne Chez Liafa depuis début 2016.
Il écrit donc pour Liafa.fr pour informer le Public des dernières actualités sur l'immobilier et le monde de la Finance ou de la Banque, plus particulièrement en France...
Adrien Carbaliau
Partager >>