Crédit Immobilier : les raisons qui empêchent les banques de prêter

0

L’importante baisse des taux d’intérêt n’a pas empêché les banques de refuser la demande de crédit de certains foyers ayant voulu accéder à une propriété. Même si les conditions d’emprunt sont nettement favorables pour acquérir un logement, certaines familles n’auront pas la chance de pouvoir en bénéficier, car les estimations ont montré qu’un prêt sur trois est refusé par la banque. En effet, les établissements bancaires étudient d’abord quelques critères sur l’emprunteur avant de lui accorder du crédit.

Immobilier : Pourquoi la banque refuse d’accorder des crédits ?

Selon les études d’un professionnel du crédit immobilier, le niveau des revenus est la première raison qui peut bloquer l’accord d’un prêt à un foyer. A cause du non-respect du niveau d’endettement maximum, la banque refuse environ 30% des dossiers.

Selon les explications du courtier, il est généralement possible d’accéder à une propriété, c’est-à-dire à un crédit, avec un salaire individuel minimum de 2.000 euros en moyenne. D’un autre côté, le manque d’apport personnel peut aussi entrainer le refus d’un crédit ; 25% des dossiers rejeté en témoignent. De nos jours, les établissements bancaires accordent facilement du prêt jusqu’à 110% du montant du projet immobilier.

Autres causes de refus de crédit immobilier

Pour un candidat à l’achat d’un bien immobilier, une situation professionnelle instable pourrait influencer l’obtention d’un prêt. En effet, les estimations ont montré que 22% des crédits refusés le sont pour cette raison. C’est plutôt inquiétant pour les courtiers vu l’importante précarisation de l’emploi en France. Par ailleurs, une mauvaise gestion des comptes de l’emprunteur peut aussi causer un refus de crédit par une banque. En réalité, les banques font très attention sur le comportement bancaire de leurs éventuels clients alors que ces derniers ignorent souvent ce détail. Pour éviter ce refus de crédit, le client doit éviter d’accumuler les découverts sur ses trois derniers relevés de compte ainsi que les achats compulsifs. Enfin, si le demandeur de crédit est fiché à la Banque de France, ses chances d’obtenir un prêt de la part d’un établissement bancaire sont très minces.

Adrien Carbaliau

Adrien Carbaliau

Ingénieur financier et titulaire d’une maîtrise en finance de marché, Adrien Carbaliau suit le secteur de l'épargne Chez Liafa depuis début 2016.
Il écrit donc pour Liafa.fr pour informer le Public des dernières actualités sur l'immobilier et le monde de la Finance ou de la Banque, plus particulièrement en France...
Adrien Carbaliau
Partager >>