Devenir développeur foncier dans l’immobilier : ce que vous devez savoir

0

Dans l’Hexagone, le secteur de l’immobilier regroupe plus de 200 000 professionnels et le développeur prospecteur foncier en fait partie. Connu également sous le nom de courtier ou agent immobilier, le prospecteur foncier joue un rôle important dans la négociation de biens ou droits immobiliers. En quoi consiste ce métier ? Quelles sont les études et formations nécessaires pour devenir négociateur foncier ? Qui sont les principaux recruteurs de vendeur immobilier ? Tout de suite les détails.

Quelles sont les missions d’un développeur prospecteur foncier ?

Les missions d’un prospecteur foncier peuvent être divisées en deux grandes catégories :

  • Activités principales

Professionnel de la promotion immobilière, le prospecteur foncier, aussi appelé courtier en immobilier, a pour mission de trouver et de négocier des biens immobiliers à la vente ou à la location. En amont, il se charge d’effectuer une prospection active du marché en consultant directement les plans cadastraux, les mairies ou encore les plans locaux d’urbanisme (PLU). Pour peaufiner ses recherches, il est à même de se rendre sur terrain pour effectuer des repérages ou contacter immédiatement les propriétaires, ou encore faire appel à des apporteurs d’affaires.

Après les recherches, le développeur foncier évalue la faisabilité des projets immobiliers ciblés avant de les vendre ou les louer en prenant compte plusieurs contraintes : techniques, ergonomiques, juridiques, commerciales, etc. Avec l’aide d’un professionnel de la maîtrise d’œuvre ou d’un responsable technique, le vendeur immobilier participera ensuite au montage des opérations.

  • Activités éventuelles

En plus de la prospection des terrains, de l’étude et de la présentation du projet, le vendeur immobilier est parfois appelé à participer à la commercialisation et à la mise en place des campagnes publicitaires chez les petits promoteurs ou dans des structures spécialisées.

Le cas échéant, le développeur foncier peut effectuer la préparation des actes (vente ou location) et le suivi des dossiers. Bien souvent, il participe aux étapes de négociation, c’est-à-dire accompagner son client depuis le choix du bien jusqu’à la signature de l’acte d’achat ou de location définitif.

Trouvez votre prochain emploi développeur foncier juste ici.

Les prérequis pour devenir un négociateur foncier

Comme tout autre métier, devenir négociateur foncier requiert un certain nombre de qualités et de connaissances particulières, notamment dans le domaine commercial et juridique.

  • Les qualités et compétences nécessaires

En tant que commercial, le développeur foncier doit avoir le sens de la négociation et le contact facile. Il doit entre autres être persuasif, agréable et souriant. Précision, méthode et rigueur sont également des qualités incontournables pour réussir dans ce métier.

Si la formation commerciale est un atout majeur pour exercer la profession, il est aussi indispensable de disposer de solides compétences dans le domaine juridique, notamment en droit de l’urbanisme et de la propriété, ou encore en droit notarial, immobilier, foncier, etc.

  • Études et formations

Il existe plusieurs types de formation pour accéder au métier de négociateur foncier : Maîtrise, Diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) ou encore Diplôme d’études approfondies (DEA) option droit de l’immobilier.

Quant aux écoles, elles sont aussi nombreuses telles que l’École Supérieure des Professions Immobilières (ESPI) et l’Institut de la Construction et de l’Habitat (ICH).

Bon à savoir : il est parfois exigé d’avoir deux ou trois ans d’expérience en promotion immobilière avant de pouvoir exercer le métier de développeur foncier.

Débouchés : quelles sont les entreprises qui recrutent un prospecteur foncier ?

En France, les principaux recruteurs d’agent immobilier sont les :

  • Agences immobilières
  • Promoteurs en immobilier
  • SEM d’aménagement (Société d’Économie Mixte)
  • Sociétés de maîtrise d’ouvrage déléguée
  • Sociétés foncières
  • Bailleurs sociaux et organismes HLM : SA, OPAC, OPHLM, coopératives)
  • Directions immobilières de grandes entreprises publiques ou privées
  • Banques, assurances, mutuelles, caisses de retraite, etc.

Le développeur foncier n’est pas obligé de travailler en entreprise. Il peut exercer pour son propre compte selon son expérience et ses compétences.

Angélique Saliada

Ex journaliste chez Infosnice, Angélique Saliada est la rédactrice en chef de Liafa depuis mi-2016, elle a donné un vrai coup de boost à toute l'équipe dés son arrivée...
Merci Boss 😉 je prends plaisir à évoluer et à faire évoluer cette équipe de passionnés dans l'univers de la news dans ces thématiques particulières de l'immobilier, de la Banque et de la Finance.
Partager >>