Quels sont les différents types de logements pour les étudiants en France ?

0

Parmi le grand nombre de solutions d’hébergements dont regorgent les grandes villes françaises, il n’est pas toujours simple pour les étudiants de trouver un logement adéquat. Nous vous proposons alors dans cet article les différentes solutions que peuvent avoir les étudiants pour se loger.

Les principaux types de logements d’étudiant

En France, le secteur du logement étudiant est essentiellement composé de résidences conventionnelle et non conventionnelle. La gestion de ces hébergements est assurée par le CROUS dans tous les campus de France ; soit un total de 150 000 logements. Leur accessibilité est cependant régie par la situation financière du demandeur. Ainsi, pour obtenir un logement en résidence conventionnelle, le demandeur devra remplir certaines conditions pour être éligible.

Les logements très peu ou non conventionnels

La crise du logement d’étudiant a stimulé un certain moment la naissance de plusieurs solutions pour se loger. Ainsi, il est désormais possible de :

  • loger en conteneurs studio, confortablement aménagés et modernisés
  • louer une seule chambre avec ou sans salle de bain chez des particuliers pour des raisons de proximité avec l’université
  • choisir un mode de location en collectif avec d’autres étudiants ou des personnes de troisième âge.

Les logements étudiants conventionnels

Les résidences traditionnelles sont caractérisées par 5 catégories de chambres, toutes équipées et offrant un minimum de confort. L’attribution de ces chambres est relativement très économique ; ce qui vous permet donc de bénéficier de l’aide au logement sociale(ALS). Il s’agit généralement de :

  • chambres meublées de 9m² avec cuisines, lavabo et cuisines communes
  • chambres de 14m² meublées, rénovées et équipées de lavabo, douche, micro-ondes, réfrigérateur avec un sanitaire et une cuisine collective
  • chambres équipées de cabines tri fonction de 10 et 14m² entièrement meublées et disposant de commodités sanitaires
  • studios meublés de 15 à 20m² bien équipés

Les résidences du CROUS sont des logements dont la taille est supérieure aux chambres des cités universitaires ; soit des studios T1, T2 ou T3 de 18 à 20m² modernes assez coûteux. Et il faut noter que ces solutions d’hébergement constituent également une aide personnalisée au logement (APL). Il existe aussi des logements en HLM dont la rareté impose des conditions d’accessibilité plutôt sélecte qui tendent ces temps-ci à être modérées. En effet, ils sont généralement attribuables en fonction des ressources financières de la famille et des conditions de vie du demandeur.

Par ailleurs outre le fait de bénéficier de ces logements sociaux à des coûts très abordables, il existe une possibilité de renouvellement du contrat la location qui est d’ailleurs très stricte et n’est applicable qu’à la fin de chaque année bail. L‘inconvénient avec la location de ces logements est relatif à leur situation géographique, car très éloignée des campus. Et dans le pire des cas, elles peuvent être situées très loin de la ville. Pour pallier à cela, il est possible d’opter pour des foyers d’hébergement appartenant à des associations estudiantines ou religieuses. Leur grand nombre est la raison de leur catégorisation en plusieurs types de foyers. Ainsi, vous pouvez trouver des foyers ou maisons d’étudiants fonctionnelles en cours d’année et fermés pendant les vacances.

Il existe aussi les foyers réservés à de jeunes ouvriers en apprentissage dans une tranche d’âge compris entre 16 et 25 ans. Mais, ceux-ci ne peuvent cependant accueillir que de manière exceptionnelle de modestes étudiants aux ressources maigres. Ces foyers sont strictement régis par des règles et des codes de bonnes conduites. Par conséquent, les pensionnaires devront respecter les horaires de repas et ceux relatifs à l’ouverture et à la fermeture du foyer. Il n’est pas également pas permis de recevoir ou d’inviter des amis ou camarades. Très pratique pour les filles ou pour les étudiants de la médecine. Des chambres individuelles ou communes de 2 ou 3 personnes leur sont généralement attribuées. Le coût de ce type de location peut varier en moyenne entre 380 et 540 le mois et ceci en fonction du type d’hébergement choisi (service d’hébergement en pension intégrale ou en demi-pension).

Les résidences universitaires privées sont créées dans le but d’atténuer ou juguler le déficit observé dans le secteur et constituent aujourd’hui la crème de la crème en matière de logements étudiant. Conçues et équipées avec toutes les commodités modernes et de qualité, ces résidences sont réalisées à des emplacements stratégiques et très adéquats pour le déplacement des étudiants. La location donne également accès à des services comme la laverie, Internet, la salle de sport et même à une cafétéria. Pour avoir droit à tout ce confort, il faudra compter entre 400 et 550 chaque mois. Si vous recherchez cependant un minimum d’indépendance et surtout d’intimité, la possibilité vous est alors offerte de louer un appartement privé, mais à un coût assez élevé. Et pour ceux qui ont une sainte horreur de la solitude et désirent un cadre plus grand et spacieux, la colocation apparait idéale avec tous ses avantages de division ou de partage des frais de fonctionnement.

Angélique Saliada

Angélique Saliada

Ex journaliste chez Infosnice, Angélique Saliada est la rédactrice en chef de Liafa depuis mi-2016, elle a donné un vrai coup de boost à toute l'équipe dés son arrivée...
Merci Boss 😉 je prends plaisir à évoluer et à faire évoluer cette équipe de passionnés dans l'univers de la news dans ces thématiques particulières de l'immobilier, de la Banque et de la Finance.
Angélique Saliada
Partager >>