Immobilier : plusieurs bonnes raisons de s’engager dans le locatif en 2017

0

En 2017, le nombre de Français qui décident de s’engager dans le locatif est toujours considérable. Le locatif personnel avait constitué 14,2 des habitations fabriquées en 2015, le nombre s’est élevé à 15,4 % en 2016. En outre, une analyse du Crédit Foncier avait prouvé que la plupart des Français décident de s’engager dans l’immobilier s’ils ont les moyens. « Si vous avez un montant d’argent à engager, quels fondements vous incite ? » 65 % des Français qui ont réfléchi à cette question ont préféré l’immobilier premièrement. Il anticipe l’assurance vie, le livre d’épargne rassuré et les commerces financiers.

Immobilier : les motifs qui incitent les Français à s’engager en locatif

La principale cause de 50 % des familles ayant préféré d’engager dans le locatif est la réduction de l’impôt.

Mais, le placement dans l’immobilier neuf est toujours plus intéressant en raison de dispositif de défiscalisation Pinel. D’ailleurs, 47 % des promoteurs locatifs examiné ont choisi cette option étant donné que celui-ci permet de se former une propriété. Pourtant, choisir un investissement dans l’immobilier ancien est plus avantageux que le neuf. De plus, 46 % des promoteurs locatifs prennent également ce choix étant donné que celui-ci garantit un futur supplément de retraite et c’est essentiellement la cause de motivation des promoteurs dans l’ancien.

Immobilier : pourquoi engager dans des minima de logements ?

En comparaison des maisons, les promoteurs s’intérressent plutôt aux minima logements, et ce à partir de certaines années. En 2016, on peut proposer un logement de 45 m² pour un montant de 164.000 euros. En Ile-de-France, la somme peut arriver jusqu’à 209.000 euros et 165.000 euros en Pays-de-la-Loire, c’est tout autre chose notamment pour faire fabriquer dans l’Oise. Une fixe réduction des taux de crédit a aussi accepté aux ménages de se lancer dans l’achat du bien immobilier et quasiment tout le prix d’achat du bien est versé à crédit en 2016 si on n’avait noté que 94 % en 2010. Entre 2010 et 2016, la somme médianne prise s’est élevée à plus de 13 %.

Adrien Carbaliau

Adrien Carbaliau

Ingénieur financier et titulaire d’une maîtrise en finance de marché, Adrien Carbaliau suit le secteur de l'épargne Chez Liafa depuis début 2016.
Il écrit donc pour Liafa.fr pour informer le Public des dernières actualités sur l'immobilier et le monde de la Finance ou de la Banque, plus particulièrement en France...
Adrien Carbaliau
Partager >>