Investir dans l’immobilier en réduisant son impôt, Loi Malraux un bon plan pour les investisseurs

0

Une décision d’investissement dans un bien immobilier ne se fait pas d’un coup de tête. Il faut s’y préparer. Pour réussir son investissement immobilier, chaque détail doit être pris en compte, dont vos objectifs et votre stratégie pour ce faire. En tout cas, il y en a de ceux qui pensent à profiter des divers dispositifs de défiscalisation pour augmenter leur revenu sur le long terme. Une des dispositions les plus connues en ce sens est la loi Malraux.

Loi Malraux : qu’est-ce que c’est ?

La loi Malraux est l’un des règlements les plus anciens dans le secteur de la défiscalisation de certains biens immobiliers. Et encore aujourd’hui, elle continue de faire des adeptes. Il faut dire que les avantages qu’elle met en avant ne manquent pas d’attrait.

Ce fut en 1962 que l’on connut pour la première fois la loi Malraux. Elle concernait alors, et continue encore aujourd’hui, la réduction d’impôt sur les travaux de rénovation de certains biens classés patrimoine national. Ce sont des immeubles catégorisés dans le dispositif Malraux en lui-même.

Les travaux ne doivent pourtant pas être de plus de 100 000 euros, selon les clauses de la loi. Et une fois avoir été restauré, le bien doit être mis en location pour une durée de neuf ans. Pour plus d’informations sur la défiscalisation loi Malraux, rendez-vous sur http://www.defiscalisationloimalraux.fr

Les bénéfices à escompter du dispositif Malraux

Depuis ces années de mise en vigueur, le dispositif Malraux présente de nombreux avantages pour les particuliers qui peuvent en bénéficier. Financièrement, ce dispositif est une aubaine à ne pas rater pour ces derniers. Et pour cause, 30 % de réduction d’impôt vous seront accordés si vous remplissez les conditions requises par cette loi. Si vous êtes propriétaire d’un immeuble ayant pour activité la restauration, et avec un permis de construire qui a été déposé avant le 1er janvier 2009, vous pouvez donc imputer des déficits fonciers sur le revenu global, et le tout sans plafond pris en compte. Il faut seulement que le bien soit situé dans une zone éligible.

Par ailleurs, il importe de noter que, depuis le début de l’année 2013, les réductions d’impôts grâce au dispositif Malraux ne sont plus calculées dans le plafonnement des niches fiscales.

 

Angélique Saliada

Ex journaliste chez Infosnice, Angélique Saliada est la rédactrice en chef de Liafa depuis mi-2016, elle a donné un vrai coup de boost à toute l'équipe dés son arrivée...
Merci Boss 😉 je prends plaisir à évoluer et à faire évoluer cette équipe de passionnés dans l'univers de la news dans ces thématiques particulières de l'immobilier, de la Banque et de la Finance.
Angélique Saliada
Partager >>