Fraude bancaire : les techniques sont nombreuses et variées

Afin de soutirer de l’argent, les fraudeurs ne ménagent pas leurs forces et s’essayent à toutes les tentatives. Les ruses se multiplient chaque jour : le Phishing, le Skimming, le collet marseillais,… On a recensé plus d’1,1 millions de fraudes à la carte bancaire l’an passé. Les transactions sur le web semblent être le plus touchées par ce phénomène.

Fraude bancaire : les achats en ligne sont les cibles préférés des fraudeurs

La règle la plus importante afin d’éviter les fraudes bancaires par les achats en ligne est unique : privilégier les sites sécurisés.

« Selon le centre d’Observatoire National de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), en trois ans, le nombre de fraudes est passé de 540 000 à 800 000 soit une augmentation de 67 %. »

La fraude est surtout en hausse constante pour les transactions transfrontalières avec un montant évalué à 300 millions d’euros. Ce sont surtout les achats et les retraits à l’étranger qui sont les cibles principales des fraudes bancaires. Le phénomène n’est pas pour autant meilleur dans l’hexagone.

Fraude bancaire : l’évolution des techniques

Le plus sécuritaire reste le paiement au point de vente et les retraits en DAB et en GAB. Cependant la technique la plus employé pour faire face à cela est de vous soutirer votre carte ainsi que votre numéro de carte bancaire. La technique « collet marseillais » a comme application de coller une bande factice sur la fente du distributeur de billets et donne l’impression à son propriétaire que sa carte a été avalé par le Dab.

Une version moderne de cette technique existe déjà : le Skimming. Il utilise cette fois ci un décodeur invisible dans la fente pour en retirer les données de votre carte bancaire. Il duplique les infos retenu sur une autre carte pour l’utiliser ensuite.

La technique la plus rependu reste le « phishing » qui consiste à vous envoyant un mail en se faisant passer pour votre banque. Il vous demande de clicker sur un lien pour, sois disant, réaliser une régulation d’anomalie bancaire avec votre coordonnée bancaire.

Angélique Saliada

Angélique Saliada

Ex journaliste chez Infosnice, Angélique Saliada est la rédactrice en chef de Liafa depuis mi-2016, elle a donné un vrai coup de boost à toute l'équipe dés son arrivée...
Merci Boss 😉 je prends plaisir à évoluer et à faire évoluer cette équipe de passionnés dans l'univers de la news dans ces thématiques particulières de l'immobilier, de la Banque et de la Finance.
Angélique Saliada
Partager >>

A propos de l'auteur

Ex journaliste chez Infosnice, Angélique Saliada est la rédactrice en chef de Liafa depuis mi-2016, elle a donné un vrai coup de boost à toute l'équipe dés son arrivée... Merci Boss ;-) je prends plaisir à évoluer et à faire évoluer cette équipe de passionnés dans l'univers de la news dans ces thématiques particulières de l'immobilier, de la Banque et de la Finance.